Emmenez-les à Christ

Aller en bas

Emmenez-les à Christ

Message par Daniel le Ven 8 Juin - 11:46

Emmenez-les à Christ
par Chip Brogden

Le but de tout ministère conduit par le Saint-Esprit est d'emmener des gens à Christ. Permettez-moi de décomposer cette phrase et d'expliquer ce que je veux dire.

Si nous n'avons pas d'objectif, nous n'atteindrons rien. Certains ouvriers chrétiens parlent d'un but, d'autres d'une vision, certains d'un appel, d'autres d'un fardeau. Quelle que soit la formulation que vous souhaitiez utiliser, vous devez connaître le but de Dieu pour votre vie.

Je peux paraître très sûr de moi mais je vais vous dire que je sais déjà ce qu'est votre but dans la vie. Comment puis-je dire cela alors que je ne vous ai jamais rencontré? Si je peux être si sûr de moi en vous disant que je connais le but de Dieu pour vous, c'est parce que Son but pour moi est le même et Son but pour tous les saints est identique. C'est le but final de Dieu, et ce qu'Il espère accomplir en vous. Nous sommes APPELÉS selon Son dessein à être RENDUS CONFORMES à l'image de Son cher Fils. Quel haut et noble appel!

Je suis stupéfait et attristé par le nombre de chrétiens qui n'ont aucun but, aucun objectif, aucune vision qui les habite, aucune autre motivation que d'attendre le prochain culte. Nous devrions nous affliger et pleurer en constatant cela. Parfois je voudrais juste aller vers ces chers croyants, les prendre par les épaules, et leur donner une bonne secousse! Réveillez-vous, vous qui dormez, et le Christ vous donnera la lumière! Levez-vous et accomplissez votre destin! Il y a un but, et Paul l'appelle « le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ ». Frères et sœurs chrétiens, vous êtes appelés à plus que simplement survivre.

UN MINISTÈRE CONDUIT PAR LE ST-ESPRIT

Qu'est-ce qu'un ministère? C'est ce service que nous assurons d'abord pour le Seigneur et ensuite pour les autres. David a servi d'abord le Seigneur avec la harpe, et plus tard il a servi Saul avec la harpe. Les croyants d'Antioche ont servi le Seigneur par la prière et le jeûne, et ensuite ils ont subvenu aux besoins des uns et des autres. Reconnaissons que notre premier ministère est pour le Seigneur, pas pour les gens. Peut-être vous êtes-vous trouvés dans une situation où la priorité était les gens, et le travail est devenu si énorme et les besoins si grands que vous avez négligé le service pour le Seigneur. Rapidement vous vous êtes dégonflés, vous vous êtes sentis vides à l'intérieur. Cela se produit lorsque nous cherchons à atteindre ce qui est extérieur plutôt que d’atteindre ce qui est en haut.

J'aime la manière dont Jésus a choisi ses disciples, et l'explication quant au pourquoi de son choix: « pour les avoir avec Lui, et pour les envoyer prêcher ». Leur envoi pour prêcher dépendait du temps passé avec le Seigneur. La prédication n'était que facultative, mais être avec Lui était leur objectif premier. En passant simplement du temps avec le Seigneur, ils auraient quelque chose à dire quand ils seraient envoyés.

Nous nous rappelons certainement que Jésus quittait les foules et partait dans un endroit isolé où Il pouvait communier avec le Père. Il va de soi que si Jésus trouvait nécessaire d'être avec le Père, combien plus cela doit l'être pour nous, faibles créatures que nous sommes?
Si notre ministère est conduit par l'Esprit, il produira la vie. « Les paroles que je vous ai dites sont Esprit et Vie. » Comment pouvons-nous dire si nous sommes conduits par l'Esprit? Nous devons simplement observer si la Vie se manifeste, parce que là où est l'Esprit du Seigneur, là est la liberté. La Vie coule en dehors de notre être le plus profond.

EMMENEZ LES PERSONNES A CHRIST

Nous savons ce qu'est un ministère conduit par l'Esprit, et nous avons mentionné un but. Quel est ce but? Le but est d'emmener les personnes à Christ.

Examinons maintenant cela de manière plus profonde. Quand nous entendons l'expression, « Emmenez les personnes à Christ » nous pouvons penser aux évangélisations sous tente, aux réunions évangéliques, et aux campagnes missionnaires. Je voudrais élargir un peu votre horizon et vous aider à voir que tout l'objectif et le but de Dieu est de nous emmener à Christ - pas une fois, mais continuellement, chaque jour, heure après heure, minute après minute.

Comme une boussole se dirige toujours vers le vrai Nord, ainsi l'Esprit Saint arrange nos vies et prépare chacune de nos étapes de sorte que nous soyons constamment emmenés de nouveau vers notre « vrai Nord », que nous soyons centrés et concentrés sur et dans le CHRIST, que nous puissions toujours voir en Lui notre pleine suffisance, qu'Il est l'Auteur et le Consommateur de notre foi, que nous sommes complets en Lui, et assis avec Lui dans les lieux célestes. En tant que croyants, nous devons toujours nous encourager et nous recommander instamment l'un à l'autre, emmenant le saint et aussi le pécheur A NOUVEAU AU CHRIST (soit pour la première fois soit pour la millième fois), de nouveau à leur source, de nouveau à leur Vie.

Puis-je répéter ma phrase d'introduction? Le but de tout ministère conduit par le Saint-Esprit est d'emmener des gens A CHRIST, sans relâche, implacablement, tirant parti de chaque occasion pour leur rendre témoignage de Jésus-Christ. Paul a dit « nous ne nous prêchons pas nous-mêmes, mais le Christ. » Toutes les tentatives de se faire des disciples à soi-même doivent être impitoyablement arrêtées. Il ne doit y avoir aucune occasion de se glorifier soi-même ou dans l'œuvre de nos mains. Si notre ministère, travail ou service ne donnent pas continuellement au Christ la prééminence, s'il ne dirige pas constamment les gens loin de nous et vers Lui, alors nous ne pouvons pas appeler ce que nous faisons le travail du Seigneur. Il n'y a qu'un travail, et ce travail est d'emmener des personnes à Christ et loin de l'homme - du païen le plus mauvais au meilleur des saints.

UNE PAROLE POUR LES SERVITEURS DE DIEU

Quand Paul et Barnabas ont prêché l'Évangile à Lystre, Dieu a confirmé leur message en guérissant un infirme. Le peuple a vu cela et a fait des préparatifs pour offrir des sacrifices à Paul et à Barnabas, pour leur rendre un culte. Comment les apôtres ont-ils réagi? Les Écritures indiquent qu'ils ont déchiré leurs vêtements de désespoir et ont essayé de diriger le culte loin d'eux et vers le Seigneur. Ils ont empêché le peuple de faire des sacrifices en leur honneur. Comme c'est glorieux! Comme c'est impressionnant! Quel exemple précieux et pieux nous avons dans ces deux frères. Immuablement, résistons à tout effort de l'homme de nous élever ou de nous déifier.

Permettez-moi de vous dire quelque chose, vous les pasteurs, les professeurs, et les serviteurs qui êtes face au public, que vous soyez très connus ou peu connus, internationalement ou localement. Si vous êtes un vrai homme ou une vraie femme de Dieu, vous mènerez les personnes loin de vous et les emmènerez à Christ. Plusieurs d'entre vous ne s'attendent pas réellement à ce que les personnes vous glorifient, mais vous ne sortez pas de leur chemin afin de les empêcher de vous glorifier. Votre acceptation passive des foules pleines d'adoration pour vous, prive Christ de Sa prééminence. Si vous continuez dans ce sens, vous détruirez tout le terrain spirituel que vous avez pu gagner dans votre ministère. Je vous conseille de vous repentir, de déchirer vos vêtements, et de recommander instamment à vos disciples de détourner leurs yeux de vous et de les tourner vers le Christ. Vous n'êtes rien. Si vous L'aviez continuellement élevé au-dessus de vous, vous ne seriez pas dans la situation difficile où vous vous trouvez maintenant. Repentez-vous, et décidez de Lui donner dorénavant la prééminence, même si cela signifie la perte de votre ministère.

Nous ne pouvons empêcher que les gens nous offrent des sacrifices dans l'excitation du moment, mais nous ne devons pas nous tenir là et les laisser faire. Paul et Barnabas ont démontré par la parole et avec les actes qu'ils n'étaient que des serviteurs du Très Haut. Plus tard, quand les Corinthiens ont clamé être les disciples de Paul ou de Pierre ou d'Apollos, Paul a été fidèle pour les appeler à se détourner d'eux. « Qui est Paul? Qui est Apollos? Qui est Pierre? Avons-nous été crucifiés pour vous? Avez-vous été baptisé dans notre nom? » Paul n'a jamais manqué de donner au Christ la prééminence en toutes choses. C'est pourquoi son ministère porte encore du fruit aujourd'hui. Un ministère basé sur un certain homme ou une certaine femme durera seulement quelques années au-delà de sa mort.

Naturellement, Paul a pu dire, « soyez mes imitateurs, comme je le suis du Christ. » Notez bien les mots qu'il a choisis. C'est très clair. Il dit de l'imiter COMME il imite lui-même le Christ. Pas « imitez-moi parce que je suis l'Apôtre Paul. » À tout moment un jeune chrétien pouvait regarder Paul et voir si Paul suivait le Christ. Si Paul suivait le Christ, alors il savait qu'il était sécurisant pour lui de suivre Paul. Si Paul n'imitait pas le Christ, alors ils n'étaient pas obligés d'imiter Paul non plus. Ce que Paul dit c'est: A partir du moment où le Christ n'est plus prépondérant dans ma vie, arrêtez de m'imiter. Comme c'est glorieux! Dans un autre passage il dit, « Ce que vous avez appris, reçu et entendu de moi, et ce que vous avez vu en moi, pratiquez-le. Et le Dieu de paix sera avec vous. » Et qu'est-ce que Paul a fait? « Frères, je ne pense pas l'avoir saisi; mais je fais une chose: oubliant ce qui est en arrière et me portant vers ce qui est en avant, je cours vers le but, pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ. Je me réjouis en Jésus Christ et n'ai aucune confiance dans ma chair. Je suis un homme mort, et ma vraie vie est en Christ. Je me vante plutôt au sujet de mes faiblesses. »

Laissez-moi dire quelque chose au sujet de cet homme Paul. Il était consumé par le Christ, et il n'y a qu'un homme aussi consumé qui est assez bon pour être un exemple à suivre. Sa lettre la plus joyeuse, les Philippiens, a été écrite depuis une prison. Son corps ne comporte pas moins de 195 profondes cicatrices rouges après avoir été châtié cinq fois par 39 coups de fouet, sans mentionner les contusions, les lacérations, et les os cassés qu'il a eu après avoir été lapidé et laissé pour mort, les coups de bâtons, et avoir été presque déchiré membre par membre par des foules en colère. Il est rassurant de suivre un homme qui porte en son corps les marques du Seigneur Jésus. Ses blessures sont ses qualifications.

Cet homme a vu Quelqu'un. J'aimerai savoir ce qui pousse un homme à mourir quotidiennement pour ce qu'il croit. C'est quelque chose de surnaturel. C'est plus qu'un petit coup d'énergie le dimanche matin ou un petit frisson que nous ressentons de temps en temps quand la musique est vraiment entraînante. Paul avait un but et un objectif, quelque chose pour lequel il valait la peine de vivre, quelque chose pour laquelle il valait la peine de mourir; et ce but était: être en Christ, et emmener des personnes à Christ. Il a dit « suivez-moi comme je suis le Christ » mais il ne s'est jamais retourné pour compter combien étaient derrière lui. Il sait où il va, et si vous voulez y aller aussi, vous suivrez ou vous serez laissés derrière. Il ne pensait qu'à une chose dans sa passion pour le Christ.

LE DON DU MINISTÈRE

Je voudrais que nous réfléchissions pendant un moment non pas au don des ministères mais plutôt au don pour le ministère. Votre capacité donnée par Dieu de servir est en elle-même un cadeau, puisque la plupart des personnes veulent être servies. Il y a beaucoup de discussions sur les cinq (ou quatre) - sortes de dons des ministères. Les gens veulent connaître leur don ainsi ils auront quelque chose à mettre sur leur carte de visite. Ils veulent quelque chose d'imprimé en or sur le devant de leur Bible. J'ai vu une bible comme cela par le passé, le titre et le nom en or étaient si longs qu'il tenait à peine sur la couverture.

Je n'ai jamais pu trouver quel était mon ministère. C'était une source de frustration pour moi. Un jour je pensais que j'étais un enseignant, ensuite quelqu'un disait que j'avais un cœur de pasteur, quelqu'un d'autre que j'avais une bouche d'évangéliste, un autre que j'avais un appel pour être prophète, et un autre disait que j'avais une révélation d'apôtre. Je ne suis pas sûr de ce qui devrait être sur ma carte de visite.

J'ai finalement réalisé que cela n'avait pas d'importance! J'ai commencé à être préoccupé par le Don au lieu des dons! Mon Don est le Christ: en Le possédant, j'ai tout (pourtant pas moi, mais Christ en moi). Donc quel que soit mon don, cela dépend du Seigneur et Il le manifestera comme Il en a envie. Même si je ne vous ai jamais rencontré, je peux vous dire tout de suite que votre Don est le Christ. Naturellement, la façon dont ce don s'exprime par vous est quelque chose que vous aurez à découvrir. Je vous encourage simplement à ne pas le mettre dans une boîte d'un ministère, en disant, « je suis comme cela et comme ceci, et je ne peux jamais être comme ceci ou comme cela. » Mon ami, vous n'êtes rien, et Il est tout, et on ne sait jamais comment Il va utiliser un vase de terre.

Mais pour continuer notre discussion, restons en à ce que nous avons appris jusqu'à présent, examinons notre sujet dans le cadre des quatre/cinq ministères et examinons ce que nous devrions y trouver en observant quelqu'un qui prétend être un enseignant, un pasteur, un évangéliste, un prophète ou un apôtre. Rappelez-vous, le but de chaque ministère conduit par le Saint Esprit est d'emmener des personnes à Christ, les détournant continuellement loin de lui-même, et dirigeant toute l'attention sur le Christ. Pour ce qui concerne ce qu'on appelle le don des ministères, les Écritures nous indiquent qu'ils sont donnés « pour l'édification (dans le Christ) des saints. » Alors examinons-les d'un peu plus près.

L'ENSEIGNANT

Comment l'enseignant conçoit-il le ministère? Les enseignants se rendront compte qu'ils n'ont rien à enseigner excepté ce que l'Esprit enseigne, parce que c'est Lui l'enseignant, et Il est la vérité. Ils ne viendront pas vers le corps pour donner une pléthore de messages, de pensées, et d'avis. S'ils s'attendent à l'Esprit pour recevoir des paroles, sachant que l'Esprit témoigne toujours du Christ, que produira l'enseignement? Il amènera les gens dans une connaissance plus profonde du Seigneur Jésus.

On ne devrait pas enseigner le Corps comme on enseigne une classe de lycée ou d'université. Nous n'enseignons pas afin d'impressionner les autres par un étalage charnel de nos connaissances. L'enseignant n'est pas là pour transmettre un enseignement scolaire à ses étudiants, mais conduire des personnes plus loin vers le Christ par l'enseignement des Écritures, utilisant des paroles d'Esprit et de Vie qui donneront la Vie aux auditeurs. Quand nous parlons, nous devons décider si nous parlerons par notre tête ou par notre esprit. Le premier s'intéresse à donner des connaissances intellectuelles, alors que le deuxième est concerné par la révélation. Le premier est une chose morte tandis que le second est Vie pour le Corps.

C'est pourquoi nous devrions arrêter d'analyser la valeur nutritive de la nourriture qui est devant nous, d'analyser le menu, de l'étudier sous un microscope, et d'échanger des recettes. Le Corps a besoin de viande, de pain, d'eau, de lait et de miel. Efforcez-vous de nourrir réellement les personnes par une alimentation au lieu de juste leur parler de la nourriture et de la boisson. Les gens sont affamés. DONNEZ-leur la Vie d'abord, analysez-la ensuite si vous le souhaitez.

J'avais l'habitude de murmurer et de me plaindre de ce que « personne » ne voulait entendre mon message. Cela peut être vrai si nous apportons un message autre que le Christ. Mais si nous apportons Christ alors tout le monde voudra l'entendre, qu'ils le réalisent ou non. Les gens languissent d'entendre les paroles de Vie que vous apporterez. Il est vrai que tous n'écouteront pas, mais chacun pourra le faire, et quelques un le feront. Vous ne pourrez peut-être pas décrire la différence par des mots, mais écoutez juste un peu les gens enseigner et vous saurez rapidement qui a la révélation du Christ et qui ne l'a pas. Soit il y a la Vie soit il n'y a aucune Vie. Dans un cas vous partirez avec le sentiment d'avoir mangé un bon repas, dans l'autre celui d'avoir encore faim. Que Dieu puisse nous montrer la différence.

LE PASTEUR

Comment le pasteur conçoit-il le ministère? Lui (ou elle) se rendra compte que c'est le Seigneur qui est le Pasteur/Berger, et que les autres sont des sous bergers, à peine plus qu'une brebis eux-mêmes, peut-être un peu plus vieux que les autres brebis. Naturellement, quelqu'un avec un cœur de pasteur (qu'il soit reconnu comme pasteur ou non) gardera les brebis, les aimera, les protégera, et les encouragera à chaque occasion.

Oh, le Troupeau a été tant de fois abusé par des prétendus bergers. Des loups se sont introduits en cachette et ont dévoré une partie du troupeau. Comment pouvons-nous discerner un vrai pasteur? En réalisant qu'exercer le pastorat ne se limite pas à surveiller les moutons. Un vrai pasteur dirigera les moutons vers le bon berger, les emmenant à Christ, les menant le long du chemin étroit dans les pâturages où il y aura Un seul troupeau sous Un seul berger. Veuillez lire Jean 10 et prêtez une attention toute particulière à l'expression « un troupeau et un berger » dans le verset 16.

Comme vous pouvez le voir, être un pasteur c'est plus que d'avoir mon propre petit troupeau avec moi et en être leur propre petit berger. Une fois que nous voyons qu'il y a vraiment un seul troupeau et un seul berger, cela va instantanément régler les questions de savoir « à qui » il appartient, « où » ou « comment » nous devrions nous réunir. Comme cela est simple. Cela élimine tous les problèmes des dénominations et les préjudices doctrinaux. Cela élimine l'esprit de concurrence et élargit nos cœurs pour tous les saints partout où l'on peut en trouver, dans et « hors du camp ». Nous recevrons toutes les personnes que le Seigneur reçoit au lieu de les filtrer à travers leurs pensées théologiques et doctrinales avant de pouvoir entrer en communion avec elles. N'appelons pas « impur » ce que Dieu a appelé « pur ». Je prie que le Seigneur puisse ouvrir nos yeux pour voir devant Dieu que nous sommes seulement un troupeau sous un seul berger.

Un berger est quelqu'un qui rassemble des moutons. Où rassemble-t-il son troupeau? Dans un seul troupeau sous un seul berger, parce que les moutons sont dispersés sur toute la face de la terre et divisés dans leurs propres groupes et particularités. Cet unique troupeau est l'Ecclésia, « l'assemblée de ceux qui sont appelés hors de » de ceux qui ont la révélation du Christ, et le seul berger est le Christ Lui-même. Il n'y en a aucun autre. Méditez sur cela et élargissez votre horizon pour dépasser vos quatre petits murs.

Nous sommes un seul troupeau en Christ, et tous les moutons appartiennent au Bon Berger. Rien ne nous appartient. Si vous pensez que vous possédez ne serait-ce qu'un petit agneau, vous vous préparez à de grandes désillusions. Comme cela est ridicule de parler d'un pasteur volant les moutons d'un autre pasteur, comme s'ils appartenaient à l'un ou à l'autre!
Le Seigneur Jésus n'a pas dit à Pierre de sortir et de rassembler quelques moutons qui allaient élire Pierre comme leur berger. Trois fois le Seigneur a dit, « nourris Mes brebis! » À qui sont les brebis? Le bon berger dit « MES BREBIS! ». Les brebis lui appartiennent, alors faites attention à la façon dont vous les traitez sinon vous découvrirez que le Seigneur a plus d'une façon d'utiliser Son bâton et Son personnel.

Là encore, l'objectif est d'emmener des personnes au Christ, ce n'est pas de les rassembler ensemble dans de petits troupeaux minuscules en votre propre nom et pour votre avantage personnel. Malheureusement, certains n'embrasseront pas la vision d'un Seul Troupeau et d'un Seul Berger parce qu'embrasser une telle vision signifie que leur ambition égoïste devra mourir. Ils verront cela comme une grande perte personnelle. Mais ceux qui connaissent Dieu se rendent compte que c'est un gain énorme, parce qu'en donnant leur petit troupeau ils gagnent tout le Royaume.

L'EVANGELISTE

Comment l'évangéliste conçoit-il le ministère? Eh bien, si son seul objectif est de tenir quelques réunions, prêcher quelques messages, faire des appels pour que les gens s'approchent, et prendre note de quelques décisions pour Jésus, alors il rate le but qui est d'emmener des personnes à Christ. Pourquoi? Parce que n'importe qui peut s'avancer quand ses émotions sont éveillées et faire ensuite profession de foi. Beaucoup diront, « Seigneur, Seigneur » et entendront la réponse du Seigneur, « qui êtes-vous? Je ne vous connais pas. »
Un évangéliste apporte la bonne nouvelle. Quelle est la bonne nouvelle? La bonne nouvelle c'est que tout est complet, tout est terminé, tout est accompli, elle se résume en Christ. Si notre bonne nouvelle est que vous pouvez éviter l'enfer et aller au ciel, elle n'est pas très différente de celle des autres religions sur la face de la terre. Non, notre bonne nouvelle tourne entièrement autour d'un Dieu-Homme. Personne d'autre ne peut faire cette déclaration. Le témoignage de Jésus est l'héritage exclusif de l'Ecclésia.

Rappelez-vous l'histoire de Philippe l'évangéliste et de l'eunuque éthiopien? L'Esprit du Seigneur a emmené Philippe dans un certain endroit où il a rencontré la caravane de l'eunuque. Là, il a entendu la lecture à haute voix par l'eunuque du chapitre 53 du prophète Esaïe. Philippe, saisissant l'occasion, a demandé, « comprenez-vous ce que vous lisez? »L'eunuque l'a invité à prendre place près de lui. Qu'a fait ensuite Philippe? En commençant par ce passage il a survolé entièrement l'ancien testament et l'a emmené à Christ. Et je ne veux pas dire qu'il l'a obligé à prier la prière du pécheur. Il a littéralement apporté cet homme à Christ. Merci Seigneur, il ne lui a pas demandé de rejoindre l'église de Jérusalem, de s'approcher de l'estrade ou de signer une carte de décision. Il a prêché le Christ. Le résultat a été que l'eunuque est venu au Seigneur de sa propre volonté, a été baptisé, et est parti en se réjouissant.

Jésus, en parlant à la femme samaritaine au puits, a dit, « si tu connaissais le Don de Dieu et Qui est Celui qui te dit: Donne-moi à boire! Tu Lui aurais toi-même demandé à boire, et Il t'aurait donné de l'Eau Vive. » Si seulement vous saviez! C'est ce que l'évangéliste cherche à faire. L'évangéliste a un talent pour emmener des personnes à Christ (sauvées ou pas) en tirant parti de chaque occasion. Le Christ était en effet l'Évangéliste par excellence. Il a parlé de l'eau, des graines, de la vigne, du vent, de la pluie, des oiseaux, des fleurs, des roches, des poissons, du pain, tout ce qu'il pouvait trouver dans les éléments qui l'entouraient. Il a parlé aux foules dans le temple, d'un bateau, à l'intérieur d'une maison, sur une colline, sur une montagne, sur un lac, sur un fleuve. Il était partout, proclamant la bonne nouvelle à Son sujet.

« Le Royaume de Dieu est comme un homme parti en voyage... un semeur sorti pour semer... un pêcheur lançant son filet... une femme faisant du pain dans un four... » Le Seigneur semblait avoir une réserve infinie d'illustrations et de paraboles. Au fond de mon cœur je crois que ceci est le véritable don d'évangélisation, l'aptitude d'utiliser chaque occasion et chaque moyen disponible pour emmener des personnes à Christ à travers la bonne nouvelle, aiguisant leur appétit pour les choses de Dieu, pêchant les âmes des hommes et des femmes. Si vous avez absolument besoin d'avoir une estrade, des lumières, et une musique d'orgue pour accomplir cela, alors je ne pense pas que vous ayez ce don.

LE PROPHÈTE

Comment le prophète conçoit-il le ministère? Lui (ou elle) se rend compte que le témoignage de Jésus est l'inspiration de toute expression prophétique. Le prophète est quelqu'un qui a appris à connaître le Seigneur à travers de multiples d'étapes de brisement et de reconstruction de telle façon que le témoignage de Jésus ne sera pas seulement dans sa bouche mais dans sa PERSONNE. Le prophète n'apporte pas simplement un message, il ou elle EST le message. Et le message est Christocentrique.

Jean-Baptiste était un prophète de Dieu, mais pas parce qu'il pouvait apporter une parole éclatante du Seigneur. Je ne me rappelle pas qu'il ait jamais fait une seule prédiction indépendamment de la révélation du Christ. Tout en Jean-Baptiste était un message. Son habillement était un message de Dieu; il n'a pas simplement décidé un jour de commencer à s'habiller d'une certaine façon. Son régime de sauterelles et de miel sauvage était un message de Dieu, non ce qu'il préférait. Sa méthode de baptême était un message, pas simplement une nouvelle méthode pour obtenir l'attention. Son emplacement près du Jourdain était un message de grande importance. Son comportement était un message. Voici un homme qui a eu fort à faire avec le Seigneur. Il n'était pas suffisant d'entendre ce qu'il avait à dire, vous deviez expérimenter l'homme lui-même. C'est là où les« prophètes d'Internet » vont avoir des problèmes. Ce ne sont pas vos mots, mais votre esprit, qui importe vraiment.

Quel était le message de Jean? Il avait seulement une chose à dire: repentez-vous, et préparez-vous pour l'arrivée de celui qui est plus grand que moi. Il proclamait le Christ Jésus, pas lui-même. Il nous apporte la révélation du Christ. Quelle est sa philosophie du ministère? « Je dois diminuer, et Il doit augmenter. » Ceci résume bien ce que nous essayons de vous dire avec tant de mots. Veuillez encore noter que le réel ministre s'efface au fur et à mesure que la prééminence est donnée au Christ. Le vase s'éclipse et se perd devant la lumière brillante du Fils. Prions, pour une parole prophétique claire d'un homme ou d'une femme qui n'essaye pas d'avoir la prééminence!

L'APOTRE

Comment l'apôtre conçoit-il le ministère? Nous revenons à nouveau à Paul en tant qu'exemple de ce qu'est un apôtre. Quel est son ordre de mission? Qu'est-ce que Dieu lui a demandé de faire? « Car Je te suis apparu pour t'établir ministre et témoin des choses que tu as vues et de celles pour lesquelles je T'apparaîtrai » (cf. Actes 26:16).

Le mot grec « apôtre » signifie « envoyé ». L'apôtre est envoyé comme témoin de la révélation du Christ. Qu'est-ce qu'un témoin? Un témoin est quelqu'un qui a vu quelque chose de première main. Répéter une chose devant le tribunal que vous n'avez pas observée vous-même s'appelle une rumeur. C'est inadmissible. Mais un témoin témoigne de ce qu'il a vu et entendu.

La loi des juifs commande de recevoir comme étant la vérité, le témoignage de deux ou trois témoins. Pierre et Jean ont donné le témoignage en tant qu'experts que Jésus est le Christ. Mais les juifs n'ont pas écouté. Au lieu de cela, ils ont ordonné à Pierre et Jean de cesser de prêcher et d'enseigner au nom de Jésus. Écoutez leur réponse à cet ordre: « nous ne pouvons pas nous empêcher de parler des choses que nous avons vues et entendues. » A nouveau, la révélation de Jésus est une question d'avoir vu.

Nous pouvons aussi constater qu'un apôtre est comme un enseignant, un pasteur, un évangéliste, et un prophète tout en un. Ceci n'en fait pas les plus grands, cela signifie simplement qu'ils ont été emmenés dans un endroit obscur si profond qu'ils ne sont désormais plus reconnaissables. Ils sont conduits par l'Esprit pour accomplir toute tâche pour laquelle l'Église a besoin d'eux. Les Apôtres font plus que construire les églises, ils construisent l'Église. Veuillez faire attention à bien voir la distinction. Leur travail est dirigé vers le Corps entier du Christ, c'est pour cela qu'ils ne peuvent pas s'installer dans un endroit pour très longtemps. Les Apôtres sont envoyés en avant avec une révélation qui est plus grande qu'eux-mêmes. Vous ne pouvez pas plus les contenir qu'ils peuvent la contenir.

Persécutez les apôtres dans une ville et ils partent dans la suivante. Envoyez-les en exil et ils reçoivent plus de révélation. Mettez-les en prison et ils commenceront à rédiger les Écritures. Mettez-les à l'épreuve et cela devient un sujet d'étude. Condamnez-les à mort et ils convertiront leurs tortionnaires. De vrais apôtres ne peuvent pas être réduits au silence. Pensez-vous que Paul a été réduit au silence par Néron juste parce qu'il l'a décapité? Nullement. Paul parle et témoigne toujours pour le Christ par ses écritures. Même mort il parle encore. Alléluia!

Frères et les sœurs, soyons fidèles au Seigneur et à son Corps. Quoi qu'Il vous ait donné à faire, faites-le avec toute votre énergie, ne travaillant pas avec vos propres forces limitées, mais avec Sa force qui agit puissamment en vous! Soyez libérés, hommes de Dieu! Soyez libérées, femmes de Dieu! Faites attention au ministère auquel Il vous a appelé, pour que vous l'accomplissiez, et accomplissez-le dans toute sa plénitude.

Emmenez les personnes à Christ, et plongez dans les profondeurs avec elles. Oubliez le passé, et poussez toujours en avant et vers le haut pour remporter le prix de la vocation céleste de Dieu en Jésus-Christ. Celui qui vous a appelé est Fidèle et c'est Lui qui le fera Amen.

Copyright ©️1997-2008 TheSchoolOfChrist.Org
Distribution (libre) non commerciale possible à condition que cette mention apparaisse
avatar
Daniel
Admin

Messages : 166
Date d'inscription : 24/04/2018
Age : 58
Localisation : Québec

Voir le profil de l'utilisateur http://libre-en-christ.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum